Préposés aux bénéficiaires : la solution à la pénurie est-elle à l’étranger?